baseline2

Vous organisez un événement ? Vous avez une actualité ou un projet à communiquer ? Annoncez vos infos ICI

Recevez notre Newsletter

menu-in-1menu-home-2menu-home-3menu-home-4

21/07/2017 - Rencontres Vie Associative Picardie Maritime
18/07/2017 - Enquête sur la santé des organisations de l'ESS en Hauts-de-France
04/07/2017 - CJS : La saison 2017 est lancée

TOUTES LES ACTUALITÉS

JUIL.
28
MOOC : Développer et professionnaliser son projet associatif
SEPT.
02
[Formation] Animer son stand
SEPT.
09
Agora 2017

TOUT L'AGENDA

> La Machinerie fabrique du lien, des objets et du sens

Temoignage lamachinerie 222Ouverte en septembre 2014 à Amiens, La Machinerie est l’un de ces tiers-lieux dont on entend parler quand il est question de FabLab, de coworking, ou des deux en même temps. 

En savoir +

TOUS LES TÉMOIGNAGES

Donnez du sens à votre emploi !

          Travaillez ess

Consommer ESS, c’est bien. S'investir dans l’ESS, c’est vraiment bien ! Et travailler dans l’ESS alors ? Et bien c’est possible !

 

Et oui, les entreprises de l’Economise Sociale et Solidaire (ESS) sont aussi des entreprises qui embauchent, et d’ailleurs plus que les autres si l’on écoute les statistiques de l’INSEE sur l’emploi dans notre secteur (+ 25% d’emploi depuis 2000 au national contrairement au reste de l’économie qui baisse, et 600 000 emplois à renouveler d'ici 2020). En région Hauts-de-France, l’ESS près de 16 000 établissements.

 

En Hauts-de-France, ce sont plus de 210 000 personnes qui travaillent dans une entreprise de l’ESS, soit près de 10% des effectifs salariés de la région et "ce sont de vrais métiers, je vous l’assure" (parole de salarié d'une structure appartenant à l'ESS).

 Pour plus d'informations sur la Qualité de vie au Travail dans l'ESS, vous retrouverez le premier baromètre sur la région Hauts-de-France.

 

Nous n’allons pas vous dire que tous ont fait le choix de travailler dans notre champ, ni que l’herbe est plus verte chez nous. En revanche, nous pouvons vous affirmer que nombre de salariés ESS ont fait le choix de travailler dans ce champ car la recherche de la rentabilité financière n’est pas le centre de leurs préoccupations. Si beaucoup sont arrivés par hasard, un grand nombre reste par choix.

Yann Joseau, Directeur d'association

 

Se lever le matin pour exercer un métier qui a du sens, au service du bien-être de nos semblables, pour mieux vivre nos territoires… oui, pour nous, c’est un choix.

Alors rejoignez-nous !

 

marge1